« Wonder » de R.J. Palacio

Publié le 26 Août 2014

J'avais repéré ce livre chez Louise il y a quelques temps. Aussi, quand Enna a proposé une lecture commune autour de ce titre, j'ai sauté sur l'occasion. Et j'y retrouve également avec plaisir Karine dont la bouteille de pepsi fondue m'a bien fait rire ! Vous ne voyez pas de quoi je parle ? Fouillez, fouillez, son blogue s'est récemment refait une beauté et ce sera donc l'occasion de découvrir en même temps cette nouvelle version !

 

 

Mais, revenons à Auggie, ce garçon de 10 ans ayant une malformation faciale et dont « Wonder » nous raconte l'entrée au collège.

 

Il n'est vraiment pas évident de parler de handicap dans un livre. Le risque de tomber dans quelque chose de trop larmoyant est grand, ainsi que d'écrire des choses trop inaccessibles pour celles et ceux, dont je fais partie, qui ne vivent pas de telles situations au quotidien.

 

R.J. Palacio y parvient cependant avec brio, faisant parler tour à tour Auggie lui-même, sa grande soeur, le petit ami de celle-ci, et des camarades de classe. Les parents sont présents d'un bout à l'autre comme le liant faisant tenir tout cela ensemble, car oui, ce sont eux qui font la différence dans de telles situations, j'en suis convaincue depuis toujours et encore plus après la lecture de « Wonder ».

 

L'auteur colle de très près à la réalité, en parlant par exemple de l'intérêt des enfants de 10 ans pour Star Wars et de la peine que peut faire à toute une famille la disparition du chien de la maison. Tout ici est bien réel et on ne s'encombre pas de « grands discours » qui, aussi touchants soient-ils, ne demeurent que des discours.  

 

De philosophie il est pourtant question à travers, entre autres, les préceptes mensuels du professeur d'anglais, idée extrêmement efficace à mon sens pour distiller quelques réflexions plus approfondies.

 

Enfin, dernier point mais pas des moindres, l'humour. Auggie possède ce sens aigu de la plaisanterie qui permet de mettre à l'aise tous ceux qui parviennent à faire le premier pas vers lui. C'est une fabuleuse richesse.

 

Au cours de cette lecture, j'ai donc ri, j'ai aussi pleuré un peu parfois et surtout j'ai eu la preuve que C'EST POSSIBLE. Oui, les personnes handicapées peuvent savourer pleinement leur vie à nos côtés et peuvent même rendre nos propres vies bien plus signifiantes que ce qu'elles seraient sans eux. VIVONS MIEUX ENSEMBLE !

 

 

« Wonder » de R.J. Palacio