«R.U.N» d'Alexandre Jarry

Publié le 9 Juin 2013

«R.U.N» d'Alexandre Jarry

Il n'est pas facile de parler du roman d'Alexandre Jarry sans risquer de dévoiler des éléments qui, étant connus du lecteur, viendraient altérer le plaisir de la lecture de ce roman «très bien ficelé».

Disons donc simplement que nous suivons Joubert à Sao Paulo, New-York et Paris alors que celui-ci... court !!! Je n'en dirai pas plus, n'insistez pas.

Je veux plutôt m'arrêter ici sur deux autres aspects remarquables du roman d'Alexandre Jarry : son écriture d'une part et le regard porté sur la société (qui semble bien être la nôtre dans seulement quelques petites années) d'autre part.

La première est maîtrisée et sert bien le récit. Non par sa richesse ou par un vocabulaire recherché, mais par son rythme effréné par moments (rendant la lecture presque oppressante parfois) et volontairement «embrumé» et «cotonneux» à d'autres.

L'emploi de petites phrases en italique nous faisant part des pensées de Joubert est un procédé très efficace.

Pour conclure cette première partie portant sur l'écriture d'Alexandre Jarry, mentionnons la qualité des descriptions de la douleur. L'exercice n'est certes pas évident, mais l'auteur relève le défi en nous donnant à plusieurs reprises l'envie de vérifier mous-mêmes auprès de notre propre corps si tout fonctionne bien. Félicitations !

«R.U.N» d'Alexandre Jarry

A travers son roman, Alexandre Jarry en profite pour jeter un regard assez peu complaisant sur notre société. Peut-on lui en vouloir d'une telle lucidité? Non, au contraire. Il a cependant la délicatesse de situer l'action dans un futur, certes rapproché, mais un futur tout de même, laissant ainsi à ceux qui le souhaitent la possibilité de penser qu'ils ont encore le temps de réagir.

Violence (sans fondement), intégrisme (terrorisant), avancées technologiques (plus ou moins bien employées), volonté de réussir (quel qu'en soit le prix), désir d'être «quelqu'un» (pour de bonnes ou mauvaises raisons) et stress à toute heure du jour et de la nuit, voici le résumé que fait Alexandre Jarry de notre monde actuel.

«R.U.N» d'Alexandre Jarry

Un regard lucide donc, porté par une écriture rythmée et précise.

Et pourtant, le sujet de «R.U.N» n'est pas nouveau et a déjà été exploité à plusieurs reprises. Alexandre Jarry a su le renouveler. Bonne lecture.