«Et je te demanderai la mer» de Stéfani Meunier

Publié le 16 Mai 2013

«Et je te demanderai la mer» de Stéfani Meunier

Le Québec : un pays, des livres, toujours plus de livres ! Les dernières recrues se retrouvent toutes ici.

********************************************************************************************************************

«Et je te demanderai la mer» de Stéfani Meunier

Je suis toute «chose». Je n'arrive pas à «passer à autre chose». Le livre de Stéfani Meunier est toujours là, avec moi, il ne me quitte pas. Mais, ce n'est pas douloureux du tout, juste PRÉSENT.

Je n'ai rien vu arriver, je lisais tranquillement cette histoire et suivais les événements vécus par chacun des personnages, parfois seuls, parfois ensemble.

Je m'amusais même car cette lecture avait de nombreux points communs avec ma précédente, le roman de Jean-Paul Dubois : «Si ce livre pouvait me rapprocher de toi».

Les poissons: les petits, les moyens, les gros, de toutes les couleurs.

Le Québec: vu de l'intérieur.

Les pères et les fils: leurs relations d'amour et de haine.

Les vies: multiples comme les enfants et les continents...

Et puis, la fin est arrivée tout simplement avec son lot de révélations et de petits bonheurs, avec cette existence qui continue de nous dire encore et toujours : rien n'arrive pour rien, il y a du beau partout, on avance, on n'a pas le choix.

Ma gorge s'est nouée, serrée, c'était beau, simplement beau.

Mince! Cela faisait longtemps que je n'avais pas ressenti une telle émotion toute simple, toute belle... comme la vie!

Cette chronique a été écrite dans le cadre du challenge Petit Bac 2013.