Forêts / Minashkuaua

Publié le 6 Avril 2013

Forêts / Minashkuaua

Le Québec : un pays, des livres, toujours plus de livres ! Découvrez les dernières recrues ici.

********************************************************************************************************************

Forêts, vous nous êtes délices, senteurs et grandes pistes. Sachez qu'à vos côtés, sur vos troncs comme dans le flux de vos radicelles, jamais rien ne meurt

Forêts de nos enfances, minashkuaua, feux de camp fous lorsque nos voix formaient le ciel, lorsque nos chants refaisaient le temps. Magie de ces forêts courues par des lièvres sous le regard des renards cachés. Forêts de nos vies ouvertes comme une adolescence, têtes enivrées de quinze ans, rêveuses d'étoiles accessibles grâce à de simples coups de pagaie dans des canots vivants

Ô forêts comme rien n'a changé, ni vos sentiers ni vos cascades ni vos eaux pures ni vos grands pins, rouges et blancs, rien n'est jamais transformé, malgré le bruit là-bas, malgré l'asphalte et les bourdonnements, rien n'est jamais bouleversé dans la pérennité des âmes qui rampent, serpentent et se gonflent jusque dans nos cœurs de joie

Joie de savoir que dans la force du crépuscule tout redevient mousse et sphaigne et chanterelles et grandes épinettes penchées au-dessus d'une attisée surveillant les regards de l'enfance

Les bruits du monde / Bruits du Nord

Jean Désy

Jean Désy