Orhan Pamuk (citation)

Publié le 3 Janvier 2015

Le froid surprit Ka un instant, qui sentit combien les désirs et les rêves des hommes, la politique et les intrigues quotidiennes demeuraient bien dérisoires face au froid de Kars.

« Neige » (page 227)

Orhan Pamuk (citation)