Apprendre à sauver des vies !

Publié le 20 Septembre 2014

J'ai appris à sauver des vies !

 

Oui, moi, minuscule Marion, je peux sauver des vies... donc, vous aussi !

C'était samedi dernier à Austin que cela se passait, une merveilleuse formation de quatre heures offerte par la ville d'Austin. Merci !

Mais, vous parler de tout ça en détails serait bien long, je vais donc aller à l'essentiel.

 

Quand ?

Pendant les dix minutes entre le moment où quelqu'un s'écroule sans connsaissance et sans signes de vie et l'arrivée de l'ambulance.

Ce sont ces dix minutes-là qui font la différence, donc si on est là, on DOIT agir.

 

Quoi ?

Massage cardiaque et défibrillateur. Des mots qui font peur et qui ne devraient pas.

 

 

 

C'est tout ! Il n'y a rien d'autre à savoir.

 

IMPORTANT ! On ne  peut pas faire de mal, on ne peut qu'aider en procédant à un massage cardiaque, même si on le fait mal. Les histoires de « côtes cassées » ne doivent pas nous empêcher d'agir. D'abord par ce qu'on parle de « décollement de cartilage » et non de côtes véritablement cassées et surtout parce que, entre vous et moi, mieux vaut être vivant avec une côte cassée que mort avec de belles côtes, non ?

 

Puis, il y a ce fameux défibrillateur dont le simple nom suffit à nous faire paniquer. Bonne nouvelle, cet appareil est en fait très amical ! Vous savez quoi ? Il parle ! Dès qu'on l'ouvre et qu'on appuie sur le bouton vert, il nous dit exacement quoi faire. Déshabiller la victime, placer ceci comme ceci, cela comme cela, appuyer sur le bouton rouge, masser, blah, blah, blah. C'est lui qui fait tout ! Mais, à quoi ressemble-t-il, ce sauveteur automatique ?

 

Apprendre à sauver des vies !
Apprendre à sauver des vies !
Apprendre à sauver des vies !
Apprendre à sauver des vies !
Apprendre à sauver des vies !
Apprendre à sauver des vies !
Apprendre à sauver des vies !

Vous avez vu ? C'est toujours pareil : deux électrodes, un bouton vert, un bouton rouge, c'est tout ! N'hésitez pas !

 

Comment ?

 

1 - Appeler les secours ou envoyer quelqu'un le faire.

 

2 - Commencer le massage cardiaque et envoyer quelqu'un chercher le défibrillateur.

 

3 - Utiliser le défibrillateur et continuer le massage.

 

Ces dix minutes qui paraissent si longues quand on attend l'ambulance vont passer très vite en faisant tout ça et vous aller contribuer grandement à augmenter les chances de survie de cette personne.

 

N'hésitez pas, foncez !