« Le père de nos pères » de Bernard Werber

Publié le 22 Juin 2014

« Le père de nos pères » de Bernard Werber

Cette lecture n'est pas un succès pour moi, ni vraiment une déception. C'est un livre que j'ai envie de qualifier de « dent de scie ».

Durant certains passages, j'avais presque envie d'abandonner, car il me semblait que l'auteur faisait vraiment du « remplissage » et aussi qu'il prenait la lectrice que je suis un peu pour une andouille, mais c'est là le risque de la vulgarisation scientifique.

À d'autres moments, j'étais passionnée par l'enquête et je lisais avec avidité pour connaitre la suite, les nouveaux développements de l'aventure et savoir surtout laquelle des explications de nos origines serait la bonne.

J'ai bien aimé le fait que soient répertoriées toutes les différentes hypothèses sur les origines de l'humanité, mais cela m'a ennuyée qu'il faille systématiquement attendre la troisième partie du livre pour que soit dévoilée la suite de chacune des hypothèses.

Parlant de construction du récit, j'ai retrouvé ici avec plaisir l'alternance, un chapitre sur deux, de deux trames parallèles. Dans mes récentes lectures, cela avait déjà été le cas du livre « Les lieux communs » de Xavier Hanotte et c'est une structure que je trouve vraiment très agréable à lire.

Je ne pense pas lire d'autres livres de Bernard Werber, car je n'ai pas été conquise, bien que cette lecture ait été très instructive et source de réflexion.