Livres et lecture

Publié le 12 Décembre 2013

A la suite de la publication de la chronique sur le livre de Cécile Coulon, les discussions ont été bon train. Autour d'un café avec l'une, par courrier postal ou électronique avec d'autres. Bref, toujours le même thème : les livres, la lecture, est-ce que cela fait du bien ? Si oui, pourquoi ? Est-ce que cela peut soigner ? Est-ce vital ?

Vaste sujet, grande réflexion... Voici quelques éléments de réponse ou, pour le moins, quelques pistes à explorer.

 

Le livre est un objet. La lecture est une activité.

 

Les salons du livre sont donc des salons d'objets que l'on souhaite vendre. Il y a le salon de l'auto où l'on vend des autos et le salon du livre où l'on vend des livres. Et, de la même manière que l'on propose des dégustations au supermarché pour vendre un produit, l'on place quelques auteurs/vendeurs dans les salons pour... vendre !

 

Livres et lectureLivres et lecture

Quant à savoir si le livre fera du bien ou pas ? Son contenu sera interprété par son lecteur selon ce qu'il est. Chaque lecteur étant unique, les livres plaisent ou ne plaisent pas. Ceci est très subjectif.

Vous avez compris que ce n'est pas le livre qui m'intéresse, mais bel et bien la lecture. Et si quelque chose peut faire du bien, c'est la lecture et non le livre. C'est ce que je crois.

La lecture, l'activité de lire, Maire-Séraphine trouve les mots justes pour en parler.

Attendre qu’on soit dimanche et qu’il pleuve.
Le début de l’automne est une excellente période pour ça.
Lire au lit toute l’après-midi.
Finir un premier livre.
Préparer un thé.
Commencer un deuxième livre.

Bonheur du jour

Cette activité qui occupe le corps et l'esprit a, j'en suis sincèrement convaincue, des vertus bienfaisantes. Je ne m'engagerai pas dans de longs discours scientifiques car je ne suis pas du tout qualifiée pour le faire. A la question de savoir si la lecture peut être prescrite pour soigner, je réponds simplement que je crois qu'elle est un outil et un outil efficace qu'il est important de considérer.

Oui, je crois que la lecture permet, par exemple, de répondre à certains besoins éprouvés par des personnes fragiles, principalement deux : briser l'isolement et oublier le quotidien.

La lecture permet parfois de « se retrouver » dans une histoire, de se dire que d'autres vivent les mêmes situations. L'isolement est brisé.

La lecture permet de « passer du temps » durant lequel il n'est plus question du quotidien parfois si lourd à porter. Le quotidien est oublié.

Livres et lecture

Et, surtout, surtout, il y a les «belles histoires»...

celles qui nous disent que le monde n'est pas si laid...

celles qui nous disent de continuer de croire en l'humanité...

celle qui nous disent de lire, de lire et de lire encore.

Livres et lecture

Et vous, pourquoi lisez-vous ?