« Et soudain tout change » de Gilles Legardinier

Publié le 17 Novembre 2013

Il y a toujours un risque lorsque l'on entend tellement parler d'un livre : la déception. J'ai eu peur que cela soit arrivé avec ce roman de Gilles Legardinier pendant les 15 premières pages du livre. Mais, peu à peu je me suis laissée glisser dans l'histoire de Camille et de sa bande de copains et je suis revenue aux «années lycée », les miennes. Au fil des chapitres, j'ai remplacé les noms, ceux des profs, ceux des premières amours, ceux des grandes amies. Et puis, Léa est tombée malade et je me suis sentie totalement impliquée, au point d'en être vraiment émue.

Cela a pris du temps avant que j'accepte de laisser tomber le masque, que je veuille bien retourner vers mes 18 ans, vers mes émotions, vers mes convictions de l'époque. Il y a toujours un peu d'appréhension à effectuer un tel retour. Serons-nous capables de le faire ? Pourrons-nous retrouver tous ces sentiments alors si forts ? Auront-ils la même intensité ?

« Et soudain tout change » de Gilles Legardinier

La réponse est OUI. L'auteur nous entraine peu à peu vers ces années d'apprentissage, non pas des matières du bac, mais bien de la vie. Il nous dit à la fois que nous avons vécu cela « comme tout le monde », mais aussi que nous étions uniques. Car, nous passons tous par là, mais chacun par un chemin différent.

A moins donc d'être né(e) sur la planète Mars ou d'avoir eu une jeunesse vraiment particulière, ce roman rejoindra tout le monde parce qu'il parle tout simplement... de la vie.

Je dédie cette chronique à : Pauline, Ugo, Christine, Jean-Christophe, Vincent, Marie-Anne, Clément, Adeline, Marc, Emmanuelle, Claire, Tristan, Diane, Alexandra... Ils se reconnaitront s'ils passent par ici.